Trois semaines de « foire » à Angers

L’emblématique Foire Saint-Martin, indissociable de la place la Rochefoucauld où elle se tient depuis 1964, redémarre dès ce week-end. Avec quel programme ?

L’heure des secousses, rythmée par les cris stridents des sensations fortes, a sonné à Angers. C’est une tradition automnale, ancrée dans le calendrier de la ville depuis l’Ancien Régime (au moins), à ceci près que la foire d’antan, dédiée aux artisans, aux commerçants et aux agriculteurs locaux, a progressivement muté en fête foraine, où les attractions traditionnelles se frottent désormais aux armatures les plus folles, dans une insondable odeur de chichis, d’huiles et de saucisses grillées.
Cette nouvelle édition, le 55ème dans sa configuration actuelle, apportera, une fois encore, son lot de tourbillons et fournira aux familles leur ration de vertige. 150 « stands » sont déployés place La Rochefoucauld, en bord de Maine, terrain d’élection de la foire Saint-Martin depuis 1964, après plusieurs siècles passées dans la « ville haute », place du Général Leclerc (ancien « Champ de Mars »), époque que les moins de 20 ans ne peuvent évidemment pas connaître. Le coup d’envoi de l’évènement sera officiellement donné samedi 9 novembre à 14 heures. Un programme de trois semaines qui emmènera les angevins jusqu’au dimanche 1er décembre. Entre-temps, l’opération Soleils d’Hiver, avec ses guirlandes lumineuses et son marché de Noël, aura déjà débuté (depuis le 23 novembre) dans l’hyper-centre, place Lorraine et au jardin du Mail.

La tête en bas

La foire, avec ses quelque 600 forains et 300 000 visiteurs, est l’une, sinon la plus importante du grand ouest. Chaque année, son menu s’enrichit de nouveautés, aux côtés d’’incontournables : dans le registre « frisson », arrive cette fois l’Ejection Seat Red Bull, une boule catapultée à plus de 100 km/h, le Boomerang et sa nacelle montée sur une structure qui embarque les passagers dans un rapide et étourdissant va-et-vient pendulaire. Le Shanghai Express, lui, est une chenille munie d’une bâche amovible. Un classique du genre.
Cette nouvelle édition signe aussi le retour du Booster MaXXX Mega G4, un autre monstre mécanique mu par un mouvement de balancier propulsé à plus de 50 mètres de hauteur, mais aussi des pieuvres Maxi Jumping et Master Dream’s. Le bateau à bascule Pirate et le Shaker (véhicules fixés sur un support rotatif lancé à toute allure) seront aussi de la partie, comme les cultes palais du rire, Toutankhamon et autres trains fantôme.
Chaque mercredi mercredis, des animations plus modestes seront proposées aux enfants.
Rappelons que la fore accueille le public le mercredi (14h à minuit), le vendredi (17 heures à 1h), le samedi (14 heures à 1h) et le dimanche (14 heures à minuit, sauf le 1er décembre, fermeture à 20 heures). Le site est accessible par transport collectif depuis
les lignes de bus 3 ou 5 (arrêts « Saint-Jean » ou « Arts et Métiers ») ou via le tramway (station CHU Hôpital).

Post author

Laisser une réponse