L’insolente croissance de la filière bois dans les Pays de la Loire

Avec 4000 entreprises et 37 000 emplois (du forestier à l’architecte) dans les Pays de la Loire, la filière bois s’est hissée au deuxième rang des régions françaises dans ce secteur. Bien que peu forestière, la région s’est spécialisée dans la transformation du bois à destination de la construction de maison en bois et de la bio énergie. Le secteur poursuit son développement sur un rythme de croissance de 4% par an, dont 12% pour les maisons individuelles.

Qui a dit que les maisons en bois étaient réservées à quelques baba cools  et  bobos en mal de nature ? Ce type de construction, qui était une simple tendance de mode s’est peu à peu imposée comme un mouvement de fond. Deux facteurs sont à l’origine de ce phénomène : la préoccupation environnementale et la consommation d’énergie. Concernant cette dernière, la réglementation thermique (RT) 2012 impose des consommations d’énergies très basses pour les nouveaux logements.  Les maisons en bois répondent à ces exigences ce qui contribue à porter le secteur bois.

1 maison sur 10 est en bois dans les Pays de la Loire

La région des Pays de la Loire, bien que pauvre en forêt s’est spécialisée dans la construction de ce type de  logement avec l’influence du port à bois de Nantes (1er port à bois en France).  12,4% des maisons individuelles sont en bois dans les Pays de la Loire. Le chiffre grimpe à 20% si l’on ajoute les extensions ou surélévations. Le secteur croit de 4% par an dans son ensemble et de 12% pour les seules maisons individuelles. Enfin, concernant les bâtiments tertiaires privés ou publics, le marché affiche une croissance de 20%.

Ralentissement de l’activité bois au deuxième semestre 2012

Ces bons chiffres cachent cependant une réalité plus paradoxale. Malgré un trend positif de 10 à 15% par an, les carnets de commandes ne permettent pas aux professionnels d’être sereins cette année. Les volumes ont commencé de baisser en raison de la raréfaction des permis de construire au deuxième semestre 2012.  « Le secteur certes dynamique, ne souffre pas encore  mais nous restons prudent »  prévient Cécile Touret, d’Atlanbois, l’association interprofessionnelle pour la promotion du bois. Un optimisme raisonné affiché par le secteur qui en raison de la crise, pourrait subir lui aussi un net ralentissement de son activité.

 

Salon Maison Bois, du 12 au 15 octobre au parc des expositions d’Angers