Le vainqueur de Top Chef de retour à Angers

Samuel Albert, qui a remporté le trophée de l’émission culinaire diffusée sur M6, va ouvrir un établissement place du Ralliement.

Dans l’hypercentre d’Angers, le Duplex, qui avait succédé en 2013 au Grand Café de France à l’angle du théâtre municipal, fermera dans les toutes prochaines semaines. Après une période de latence due à un lourd programme de travaux prévus sur deux ou trois mois, c’est « Les Petits Prés » qui va s’installer sur cet emplacement ô combien stratégique de la place du Ralliement (au n°6), déjà desservie par quatre autres restaurants « historiques » (une dizaine en comptant ceux des rues adjacentes Cordelle, Saint-Maurille, Saint-Denis, des-Deux-Haies). Si l’enseigne n’est pas encore connue, son propriétaire et cuisinier l’est beaucoup plus : il s’agit rien moins que de Samuel Albert (30 ans), le vainqueur de l’émission hebdomadaire Top Chef, diffusée entre février et mai dernier sur M6.

Un restaurant bistronomique

Auréolé de sa toute nouvelle notoriété télévisuelle, ce natif de l’Anjou, qui fit sa formation à l’école Hôtelière de Saumur, compte rapidement capitaliser sur ce gros coup de projecteur pour lancer sa propre affaire avec sa femme et son meilleur ami. Très vite après la finale du concours, qui l’a vu remporter les faveurs du jury face à un candidat breton, des rumeurs lui prêtaient des velléités d’installation en lieu et place de l’emblématique Duplex. La nouvelle a finalement été officialisée, la vente de la brasserie ayant été actée le 14 mai dernier. Le jeune chef angevin souhaite y proposer un concept bistronomique qui mêlera cuisine populaire et plats à plus haute valeur culinaire, le tout « à des prix abordables, afin que tout le monde puisse s’y retrouver et en profiter » s’empresse de préciser Samuel Albert.
La cadre des « Petits Prés », référence à l’adresse de sa grand-mère où, en dilettante et à l’abri de la lumière, il a fourbi des premières armes de maître-queux, sera entièrement rénové sur ses deux étages. Le chantier devrait débuter en septembre prochain pour une ouverture programmée au cœur de l’automne, en novembre. Tous les salariés du Duplex seraient conservés.

Actuellement sous contrat à Tokyo où il officie auprès de l’ambassadeur Belgique, le jeune restaurateur pourra se consacrer pleinement à son projet dès le 31 août, date à laquelle ses fonctions au Japon seront terminées.
« Mes racines familiales sont pour beaucoup dans mon amour de la cuisine » témoignait en février dernier Samuel Albert, avant d’entrer en compétition. Régulièrement, ce trentenaire au profil de gendre idéal rend hommage à ces grands-parents de Bourgneuf-en-Mauges et Baugé, dont il loue le mérite de lui avoir transmis le savoir-faire et les valeurs propres au registre de la cuisine saine et authentique.

Post author

Laisser une réponse