Angers, première ville verte de France

L’Union nationale des Entreprises du Paysage (Unep) a placé Angers en tête des villes les plus vertes de France.

Le vert colle à la peau d’Angers. L’an dernier, l’ancienne Cité du bon Roi René avait déjà décroché la première place du palmarès réalisé par l’Unep (Union nationale des Entreprises du Paysage) devant Nantes et Limoges. Cette fois elle domine le premier Observatoire des villes vertes.

Encore plus d’espaces verts à Limoges

Selon les données fournies par l’Unep, Angers fait la différence par rapport à ses concurrentes grâce à la surface globale de son espace vert (51m² par personne, soit 20m² de plus que la moyenne nationale), et les moyens qu’elle consacre au renouvellement de ce patrimoine (5% du budget municipal, soit quatre fois plus que partout ailleurs, et en pôle position devant Lyon, Strasbourg, Limoges et Villeurbanne.)

Anger se classe également n°1 (devant Limoges, Brest, Dijon et Caen) sur le critère du patrimoine végétal qui prend en compte les arbres classés, les toitures et les trames vertes.

Ce qui fait la force de sa voisine, Nantes, ce sont 12 hectares de zones humides et la réalisation d’un inventaire annuel de la faune et la flore. Enfin, la Cité des Ducs offre 34 m2 d’espaces verts par habitant, une surface moins étendue que celle d’Angers, mais jugée « importante » pour une métropole de cette taille.

Limoges présente plus de verdure qu’Angers (52 m2) grâce notamment à d’importants investissements sur les 30 dernières années qui se sont traduits par  l’aménagement de 200 nouveaux espaces, dont de nombreuses zones de loisir vertes.

Lyon, qui échoue au pied du podium, est suivi de Metz, Brest, Amiens, Reims, Nancy et Strasbourg.