Angers : les conséquences du tramway sur le réseau de bus

L’arrivée du tramway à Angers, le 25 juin 2011, aura des conséquences significatives sur le réseau de bus. Précisions sur Irigo.

Il va falloir s’y habituer. Ne plus parler Cotra mais Irigo. Ne plus oublier d’associer bus à tram aussi. Car l’arrivée du tramway à Angers, le 25 juin 2011, va forcément entraîner des modifications sur son collègue à roues de la route. Dès le 25 juin donc, un nouveau réseau de bus prendra place dans les rues angevines et voisines. Tâchons d’y voir un peu plus clair.

D’abord, en évoquant les lignes « Métropoles » (comprenez « principales ») d’Irigo, sur lesquelles, en heure de pointe, la fréquence de passage sera de 6 à 10 minutes, et qui tourneront 7/7, de 6 heures à 0h30, dans leur partie centrale :

– la ligne A du tramway, seule et unique en 2011 : La Roseraie – Avrillé.

– la ligne 1 du bus : Belle-Beille – Monplaisir

– la ligne 2 : Saint-Sylvain-d’Anjou – Trélazé

– la ligne 3 : Avrillé – Les Ponts-de-Cé/Mûrs-Erigné

– la ligne 4 : Saint-Barthélémy-d’Anjou – Beaucouzé.

2. Lignes spé et Citadines

Ensuite, place aux deux lignes dites « spécifiques » :

– la ligne 5, ligne « Circulaire », reliant zones résidentielles aux pôles commerciaux, en place de 6h20 à 20h30, et passant toutes les 20 minutes.

– la ligne 14, la Belle-Beille Express, reliant le campus de Belle-Beille au centre-ville en 12 minutes, et passant toutes les six minutes en heure de pointe.

Sept lignes dites « Citadines » complèteront tout ça, de 6h30 à 20h30, toutes les dix minutes ou tous les quarts d’heure :

– la ligne 6 : La Baumette – Bouchemaine

– la ligne 7 : Feneu – Montreuil-Juigné/ZI Est

– la ligne 8 : Verneau/CHU/Moulin-Marcille – mairie des Ponts-de-Cé

– la ligne 9 : Eventard – Espace Anjou

– la ligne 10 : Schweitzer/Beaumanoir/Saint Lézin – ZI Trélazé/Sorges

– la ligne 11 : Lac de Maine/ZI Beaucouzé – Clinique de l’Anjou/Ste-Gemmes-sur-Loire

– la ligne 12 : Claverie/Baronnerie – Village Santé/Moulin-Marcille/Vernusson

 

3. L’offre augmente, les tarifs aussi…

Pour conclure sur l’offre globale du réseau Irigo, douze services suburbains assureront la desserte de la deuxième couronne angevine.

Une offre globale des transports en commun accrue, car passant de 9,6 à 10,2 millions de kilomètres parcourus par an, et limitant à cinq semaines estivales la réduction du trafic. Les soirs et dimanches verront aussi leur desserte étendue. 32,2 millions d’usagers sont attendus au sein de ce bus-tram angevin en 2011, en comparaison aux 27,5 millions de 2008.

Mais le ticket, lui aussi, augmente. Encore. Passant de 1,30 à 1,40€. Le carnet de 10 est fixé à 11€, le ticket 24h à 3,60€, et, enfin, les abonnements à 11,20€ (la semaine), 38€ (le mois) et 400€ (l’année) (source : Le Courrier de l’Ouest).