Angers : Les bus de retour à Belle-Beille

Suite à l’agression de contrôleurs mardi dernier, les bus du réseau Irigo n’ont pas circulé dans le quartier de Belle-Beille hier. Le trafic devrait revenir à la normale à partir de ce jeudi.

bus angers

Pendant 24 heures, les transports collectifs ont déserté le secteur de Belle-Beille où des contrôleurs ont été victimes d’une agression à l’engin explosif mardi dernier, avenue Notre dame du Lac. L’évènement a suscité une vive émotion au sein du personnel du transporteur Keolis qui gère le réseau de bus à Angers. A tel point qu’un boycott été décrété mercredi matin par les agents, entraînant l’interruption du trafic dans l’ensemble du quartier. Plus exactement, une déviation a été mise en place à partir de l’avenue Patton d’où les bus rejoignaient directement le terminus de la ligne, situé à la Maison de la Technopole, afin d’éviter le quartier. Sept arrêts n’ont pas été desservis, depuis celui de « Chapelle Belle-Beille » jusqu’au campus universitaire (arrêt IUT). Outre ces deux stations, l’opération concernait aussi celles de Boisramé, de Notre-Dame-du-Lac, de l’ISTIA, de la Cité Universitaire et du Restau U, soit la totalité du trajet parcouru par la ligne 1 à l’intérieur de Belle-Beille.
Une rencontre a été organisée mercredi matin entre les organisations syndicales de l’entreprise de transport et sa direction. Il y a été question de « moyens supplémentaires » pour assurer la sécurité des chauffeurs et des contrôleurs dans les « quartiers populaires », et notamment en période de vacances scolaires, comme c’est le cas actuellement.
Le gel devrait être levé jeudi matin et la circulation reprendre son cours normal.

Post author

Laisser une réponse